le 25-05-2017
http://www.caue76.org/spip.php?article11
Rôles de la haie
La Seine-Maritime présente des paysages différents grâce notamment à la diversité de ses haies. Celles-ci ont un rôle climatique, agricole, environnemental, économique et paysager. Il faut préserver et restaurer ce patrimoine végétal.

La protection microclimatique

Un maillage efficace de haies tempère le climat régional :
- diminution de la vitesse du vent
- diminution de l’évaporation du sol et de la transpiration des cultures
- élévation de la température du sol et de la température de l’air.

JPG - 66.7 ko
JPG - 58.2 ko

L’effet brise-vent :

Les haies protègent les bâtiments, les cultures, les animaux et les personnes contre le vent.

Pour être efficace, une haie brise-vent doit être :
- semi-perméable et laisser passer une partie du vent au contraire des conifères qui forment des tourbillons
- haute : une haie abrite sur environ 10 fois sa hauteur
- composée de plusieurs étages de végétation
- orientée perpendiculairement aux vents dominants.

La protection des cultures

Les haies sont suspectées de faire diminuer les rendements en bord de parcelles. Cette perte est largement compensée par une production plus importante sur le reste du champ ; globalement, les haies limitent la verse des cultures.

JPG - 76.3 ko
JPG - 55.2 ko

La haie élément du paysage

Un paysage sans arbre est une étendue monotone. La présence de haies contribue fortement à l’animer. Elles créent des lignes verticales et horizontales, des plans successifs qui offrent des cadrages de vues. La Seine-Maritime présente des paysages variés grâce notamment à la diversité de ses haies : talus cauchois des clos-masures, bocage brayon, alignements de têtards en vallée... Pour maintenir cette richesse et renforcer l’attractivité du territoire, il est souhaitable de préserver et de revitaliser ce patrimoine végétal.

JPG - 91.7 ko

La haie d’essences locales est aussi un élément fondamental des zones construites. Elle facilite l’intégration paysagère de certains bâtiments (hangars agricoles disgracieux,…) ou des extensions des bourgs (lotissement mieux intégré dans les villages).

JPG - 83.3 ko
JPG - 73.9 ko

La haie en clôture est la vitrine de la propriété. Elle compose le paysage de la rue. Le choix des essences est primordial pour créer une ambiance dont profitent tous les passants.

La production de bois

Les fûts des grands arbres peuvent être valorisés comme bois d’œuvre. La haie produit généralement plutôt du bois de feu. Le gros bois est transformé en bûche et le petit bois peut être déchiqueté et transformé pour être brûlé dans des chaudières.

La haie : une source de biodiversité

La haie est une zone de transition qui héberge une flore et une faune très variées. Les différentes floraisons et des fructifications assure à chaque saison un garde-manger. Les abris sont nombreux, dans le sol, dans les vieux troncs, dans les ramures… La haie compose un écosystème et une chaîne alimentaire très riches. Elle joue un rôle important de corridor écologique entre zones naturelles.

JPG - 26.1 ko
JPG - 48.6 ko

La haie favorise le gibier et des plantations à but cynégétique ont été faites en plaine. Elles sont parfois doublées d’une ou deux bandes enherbées.

La protection contre le ruissellement pluvial et l’érosion des sols

La haie filtre l’eau de ruissellement et piège une partie des particules et des pesticides : elle participe à la lutte contre l’érosion des terres agricoles. Elle améliore l’alimentation des nappes phréatiques. Les fissures créées par les racines et les animaux fouisseurs (micro mammifères, lombrics….) favorisent l’infiltration d’une eau non turbide. Du printemps à l’automne, l’arbre puise l’eau du sol et l’évapore. Les haies participent ainsi à l’assainissement de sols trop humides.

La haie et la lutte biologique

De nombreux animaux utiles à l’agriculture et au jardin, pollinisateurs ou prédateurs, sont présents dans les haies. Les reptiles contrôlent les populations de micro-mammifères, les oiseaux mangent une grande quantité d’insectes et de larves et certains insectes sont des parasites pour les insectes ravageurs.

JPG - 23.2 ko
JPG - 24.1 ko

Des recherches sur la protection intégrée des cultures (vergers notamment) démontrent que les haies abritent naturellement des prédateurs d’insectes nuisibles. Ces connaissances sont déjà appliquées par des arboriculteurs pionniers.

Consultez nos conseils de plantation ainsi que la liste des essences locales préconisées.


Empruntez notre exposition sur la haie dans le département : 18 panneaux pédagogiques très illustrés, format 80cm x 80cm


Nos publications

A télécharger : 3 fiches albums sur la haie

PDF - 1.6 Mo
La haie en Seine-Maritime
PDF - 1.3 Mo
Plantation et taille de haie
PDF - 1 Mo
Entretien des haies

et

à consulter : un coffret d’albums sur les clos-masures notamment le guide sur les talus plantés

Lecture du paysage

Vous êtes enseignant, animateur, passionné ou tout simplement parent et vous souhaitez partager votre intérêt pour les haies avec un jeune ? Allez sur le site Apprends moi le paysage

Autres sites :

Prom’Haies

AREHN bibliographie Haie

AREHN fiche haie

AREHN fiche hydraulique douce

Wikipedia

Courrier de l’INRA

Voir aussi notre rubrique clos-masures

Protéger le patrimoine naturel et bâti en l’absence de document d’urbanisme, c’est possible, simple et rapide. Le CAUE vous propose une méthodologie... Voir ici